Ambassadrices pour la prévention de l’extrémisme violent



Après la réussite du programme  Ambassadrices pour les femmes, la paix et la sécurité lancé 2017 s’inscrivant dans le cadre  la mise en œuvre de la résolution 1325 ayant permis  de faciliter un dialogue constructif entre le Parlement et la société civile dans le but de développer  un Plan d'action national reflétant les différentes perspectives des femmes tunisiennes sur la paix et la sécurité, Aswat Nissa entame en 2019 la deuxième phase dudit projet. 
Le programme intitulée Ambassadrices pour la prévention de l’extrémisme violent rassemble  45  jeunes femmes politiques issues de différents partis politiques et diverses régions  pour renforcer leurs compétences en matière d’extrémisme violent et de plaidoyer.  Ces 45 femmes politiques constitueront un réseau  pour la prévention de l’extrémisme violent en Tunisie et  mèneront des actions de prévention sensible au genre dans leurs régions/communautés.

Cérémonie de lancement du projet 



Le 06 août, Aswat Nissa a organisé une cérémonie de lancement du programme à Sfax. La cérémonie de lancement réunira des acteur(e)s politiques, des représentant(e)s du Gouvernement Tunisien, de la société civile et d’organisations intergouvernementales.

Formation en prévention de l’extrémisme violent 






Trois groupes composés de 45 femmes politiques originaires de trois régions de la Tunisie (Nord, Centre et Sud) ont suivi trois formations de trois jours avec une Enseignante-chercheuse en droit et études sécuritaires.
Le premier groupe à Sfax, le second à Monastir et le 3ème à Tunis. 
A l’issue de ces trois jours les participantes ont pris connaissance de  la Résolution du Conseil de Sécurité 2242 dans le contexte tunisien. Elles ont aussi compris les mécanismes spécifiques de radicalisation des femmes des  indicateurs de basculement et les méthodes de prévention.