COMMUNIQUÉS DE PRESSE



Communiqué pour dénoncer les agressions de jeunes activistes

28 juillet 2013

Suite au Témoignage rapporté par la jeune femme tunisienne Achwek Hannachi relatant son agression par l’un des membres des forces de police présent sur la place du Bardo à l’occasion de la manifestation qui s’est déroulée le 27 juillet 2013,notamment des attouchements, des insultes et des agressions physiques.
Ces faits intervenant à quelques heures après des faits similaires subis par la jeune activiste Amel Attia dans un poste de police de la capitale, L’association Aswat Nissa exprime sa plus vive préoccupation quant à de tels comportements qui proviennent de ceux qui sont censés veiller au respect de la loi et de la personne au-delà de toute considération autre.
Aswat Nissa condamne avec la plus grande fermeté ces intimidations de nature à exclure les femmes de l’espace publique et de la participation citoyenne.
Nous attirons l’attention de Monsieur le ministre de l’intérieur sur la gravité de tels dépassements et lui demandons à ce que dans les plus brefs délais, une enquête soit menée pour délimiter les responsabilités de chacun et pour que de tels actes ne jouissent jamais d’aucune complaisance ni impunité. Nous exigeons également que ses directives soient données pour le strict respect des droits humains et des femmes en particulier par l’ensemble des services de sécurité dans le pays.
Nous appelons par ailleurs les dirigeants politiques de tous bords ainsi que les composantes de la société civile à condamner l’escalade des violences sexuelles contre les femmes et de prendre des mesures immédiates pour endiguer ces menaces.
Aswat Nissa appelle par ailleurs toutes les femmes tunisiennes toutes sensibilités politiques confondues à continuer à défendre leur droit fondamental de participation à la vie politique dans l’espace publique et de ne renoncer en aucune façon à leur engagement citoyen dans les débats qui préoccupent notre pays.
Pour le comité directeur
La présidente
Ikram Ben Saïd