Sensibilisation



Beau sur papier, mais en réalité?

La campagne de sensibilisation «Beau sur papier, mais en réalité?» a été diffusée sur les réseaux sociaux lors de la Journée nationale de la femme en Tunisie, le 13 août 2015, pour dénoncer le fossé existant entre les lois tunisiennes, généralement égalitaires, et la réalité quotidienne des femmes.
La Tunisie est reconnue comme le pays précurseur de la défense des droits des femmes dans la région MENA. Cette réputation a été acquise notamment grâce à l'adoption du Code du Statut Personnel en 1956. L'adoption de cette loi a participé à l'émancipation des femmes tunisiennes en abolissant la polygamie et en donnant des droits considérables aux femmes en matière de divorce. Cette réputation a également été maintenue en 2014, lorsque l'Assemblée constituante tunisienne a adopté sa nouvelle constitution dans laquelle les principes d'égalité et de non-discrimination sont codifiés. Sur papier, la Tunisie semble ainsi être un modèle exemplaire pour l'égalité des genres.
Or, ce portrait est loin d'être représentatif de la réalité. La Tunisie s'est classée en 2014 au 123e rang mondial (sur 142 pays) sur l'échelle évaluant les inégalités entre les hommes et les femmes dans les domaines de la santé, de l'éducation, du travail et de la politique. Le pays fait ainsi piètre figure.
Ces images décrivent la situation actuelle et illustrent le fait que, malgré sa réputation, l'égalité est loin d'être atteinte en Tunisie. Il est temps de dépasser le statu quo qui perdure depuis l'adoption du Code du Statut Personnel et d'adopter des moyens concrets pour combattre ces inégalités.